LE KAMA SUTRA. POSITION SEXUELLE. KAMA SUTRA POSITION.

 

Accueil. Jeux. Concours. Rencontres. Argent. Musique. Films. Bons plans. Cadeaux. Webmaster.
 Humour. Fleurs. Vins. Lingerie. Voyages. Coquine. Bijoux. Maigrir. Partenaires. Plan du site.

 

Le kama sutra. Position sexuelle. Kama sutra position.

Ulla.com

Tout ce que vous vouliez savoir sur le Kama sutra

        Vous connaissez le Kâma sûtra, mais sans doute ne savez-vous pas tout des origines de ce terme. Petit voyage au coeur de l'Inde et du traité de l'amour.

       Dans "kâma sûtra", "sûtra" signifie : "traité ; recueil de sentences, d'aphorismes" ; "kâma" désigne "l'amour, la jouissance, le plaisir sensuel". Les Kâma sûtra sont donc des "recueils d'aphorismes sur l'amour".

Un livre de Vatsyayana

      La tradition de ces recueils est très ancienne, remontant à plusieurs siècles avant l'ère chrétienne. Aux premiers siècles de notre ère (entre le Ie et le Ve siècles), un certain Vatsyayana s'est proposé de réunir en un volume, en les résumant, tous les ouvrages sur le sujet. Vatsyayana est persuadé que la connaissance du Kâma est indispensable à l'épanouissement humain, et veut offrir toute l'information nécessaire en un volume accessible : c'est ce texte qui a été sauvegardé jusqu'à nos jours et traduit depuis le XIXe siècle dans des langues européennes.

Pas uniquement des positions !

      Les Kâma Sûtra de Vatsyayana, ses conseils pour l'amour, ne sont pas limités aux positions érotiques : celles-ci n'occupent d'ailleurs qu'un chapitre sur les sept de l'ouvrage, soit cinq pages sur environ deux cent cinquante ! Les autres chapitres traitent du mariage et du rapport entre hommes et femmes hors du mariage ; un chapitre est plus particulièrement destiné aux courtisanes, et a d'ailleurs circulé à part dans leurs milieux ; le dernier regroupe des informations sur les moyens d'exciter le désir, avec des recettes médicinales.

Le Kâma Sûtra : un livre pour tout public

      Ce qui frappe un occidental d'aujourd'hui dans les Kâma Sûtra, c'est la liberté de ton pour parler de la sexualité. L'ouvrage est ainsi destiné aux hommes, aux jeunes filles "avant leur mariage", aux femmes publiques. Ses connaissances sont censées garantir :

      Les Kâma Sûtra sont donc destinés à tout public, pour les connaissances sexuelles de base dans le couple marié ou non : ce n'est pas un livre qui vise un public restreint de libertins recherchant des raffinements sexuels particuliers.

Que trouve-t-on dans les  Kâma Sûtra ?

       Les Kâma Sûtra évoqueront donc tout à fait naturellement les problèmes posés par le rapport entre la taille de la verge et celle du vagin comme élément de l'harmonie sexuelle, les différences dans l'intensité du désir charnel ou dans le temps consacré à la sexualité, le rôle de l'imagination. Les variantes des enlacements, des baisers, et, bien sûr, des positions du coït, sont énumérées, mais aussi celles des morsures, des égratignures avec les ongles, des coups donnés ou reçus, des "sons" (dont le plus spontané semble être le cri "maman" au moment suprême !). Si la femme n'a pas d'orgasme pendant le rapport, Vatsyayana conseille de recommencer, et, en cas de nouvel échec, de "frotter le sexe de la femme avec ses mains et ses doigts" jusqu'à ce qu'elle soit calmée. La grossesse est prise en considération ; les fantasmes, comme celui de penser à une autre personne que celle avec qui l'on est uni, sont évoqués ; les jeux de bouche ou la pénétration anale sont décrits ; l'homosexualité masculine ou féminine n'a pas de traitement à part, et n'apparaît que comme une des variantes des moyens d'accès au plaisir.

      Cependant, la pudeur est reconnue comme normale : la femme ne doit pas faire des avances, il va de soi qu'elle n'est pas tenue d'accepter de but en blanc les attouchements intimes ou la pénétration. Un mari, ayant choisi une vierge, doit attendre trois jours avant de commencer des jeux intimes et se donner encore une semaine pour progressivement arriver aux rapports s'il ne veut pas susciter le dégoût chez sa femme et être rejeté par elle.

      Notre vision des Kâma Sûtra comme simples recueils de positions érotiques est donc particulièrement réductrice et caricaturale. Ce sont les ouvrages érotiques postérieurs, écrits notamment pour commenter le livre de Vatsyayana depuis son époque jusqu'au XVIIIe siècle, qui vont détailler les positions de base décrites par celui-ci.

Des descriptions froides et objectives

      Peut-on dire au moins que telle position est plus classique, ou plus érotique, ou plus acrobatique dans les Kâma Sûtra ? Non, même pas, parce que ce recueil énumère "objectivement" et sans jugement qualificatif les différentes figures : "lorsque la femme lève ses deux cuisses toutes droites, cela s'appelle la position levante. Lorsqu'elle lève ses deux jambes et les place sur les épaules de son amant, cela s'appelle la "position béante" Lorsque les jambes sont contractées... Lorsque l'homme s'appuie contre un mur... Lorsqu'une femme se tient sur ses mains et ses pieds comme un quadrupède et que son amant monte sur elle comme un taureau, cela s'appelle le "congrès* de la vache". Lorsqu'un homme jouit en même temps de deux femmes... Les gens des contrées méridionales ont aussi un congrès dans l'anus, qui s'appelle le "congrès inférieur". Pourquoi alors ces énumérations "froides" ? Parce que "une personne ingénieuse doit multiplier les sortes de congrès... Car ces différentes sortes de congrès [...] engendrent l'amour, l'amitié et le respect dans les coeurs des femmes".

Un enseignement à poursuivre ?

      Pour nous, occidentaux, chez qui la morale et la religion culpabilisent la recherche du plaisir dans la sexualité, c'est un dépaysement total que de constater que depuis des millénaires, on estimait banal d'apprendre aux jeunes gens et aux jeunes filles à savoir quoi faire pour qu'eux-mêmes et leur partenaire tirent le maximum de satisfaction du jeu de leur corps.

Retour: Sexe shop. Sexe shop catalogue. Catalogue sexe shop.

clics malins

Copyright (c) 2005-2012 Clicsmalins. Tous droits réservés.    

 

    clicsmalins@wanadoo.fr                                                                                                                          clics malins