HISTOIRE DU CINEMA.

Accueil. Jeux. Concours. Rencontres. Argent. Musique. Films. Bons plans. Cadeaux. Webmaster.
 Humour. Fleurs. Vins. Lingerie. Voyages. Coquine. Bijoux. Maigrir. Partenaires. Plan du site.

 

Histoire du cinéma.

          

       La question de savoir qui a inventé le cinéma est problématique. En 1895, le 22 février à Clayton dans le New Jersey, un certain Jean Le Roy organise un spectacle avec la projection de films sur une machine de son invention appelée le « cinematograph » mais le nom français est apparu dans un brevet déposé en 1892 par Léon Bouly.

        À Berlin Max von Skladanovsky invente un appareil similaire : le bioskop. En Angleterre l’inventeur Friese-Green se ruine à la tâche. En réalité, partout dans le monde les inventeurs se lancent à la conquête de l’image animée. Malheureusement, la plupart de ces inventions n’auront ni brevets ni descendance.

       C’est pourtant en France et aux États-Unis, bien avant la démonstration de Le Roy que le français Louis Aimée Augustin Le Prince construit et dépose le brevet d’une caméra en 1888. Les essais sur le pont de Leeds et dans sa propriété de Roudhay en Angleterre en octobre 1888 avaient été concluants. Il s’agit des plus anciens films existants. Ce qui fait théoriquement de Le Prince l’inventeur du cinéma. Cependant, c’est en 1890, après avoir amélioré sa caméra, que l’inventeur disparaît mystérieusement dans le train express Dijon-Paris du 16 septembre 1890. Selon la loi américaine, ses brevets sont alors suspendus pendant sept ans. Entre temps l’histoire du cinéma se fit sans Augustin Le Prince.

       Cette riche période d'expérimentation scientifique et cinématographique, aussi appelée pré-cinéma constitue les débuts du cinéma scientifique et on peut y voir la naissance du cinéma expérimental, un cinéma de recherches dans toutes les voies possibles du cinématographique, et refusant l'unicité des techniques imposées par l'industrie à venir.

       Avant le cinématographe des frères Lumière, les avancées scientifiques du XIXe siècle qui étaient nécessaires pour que le cinéma apparaisse furent :

 

       Il fallut ensuite les découvertes de :

 

      En fin de parcours sont arrivés plusieurs personnages qui ont inventé divers appareils permettant de projeter ces images sur un mur ou un écran, hors de la boîte fermée (à laquelle on collait l'œil et qu'Edison a exploité comme machine à sous). La machine la plus performante est celle des frères Lumière, une caméra-projecteur finalisée en 1894/1895. Ce cinématographe supplante les autres procédés de reproduction du mouvement utilisés jusqu'alors, comme le Kinétoscope d'Edison. Il combine deux procédés déjà existants : la projection d'images, avec les fameuses « lanternes magiques », et la recomposition du mouvement en mettant des dessins sur une roue (praxinoscope d'Emile Reynaud). Les frères Lumière sont les premiers à maîtriser la technique de la projection permettant la mise en place du cinéma moderne.

       Notons que les frères Lumière étaient des industriels de la photographie qui inventèrent également la plaque photographique sèche, le procédé de photographie couleur dit autochrome et le Tulle-gras® (pour soigner les brûlures). Les frères Lumière envoyèrent des opérateurs de par le monde afin de ramener des films courts, les premiers documentaires, en quelque sorte, mais aussi les débuts d'un certain cinéma amateur. Un opérateur, filmant sur un bateau, inventa le premier travelling

Les premières heures du Cinématographe

 

      Exploité de front en salles et dans des fêtes foraines, le cinéma devient vite un art populaire. Charles Pathé envoie des cameramen à travers le monde pour en ramener des scènes typiques sous forme de documentaires. Les premiers films traitent d'amour, d'épopées (premiers westerns), de burlesque. Précurseur en matière d'effets spéciaux, Georges Méliès réalise le Voyage dans la Lune avec des effets en trompe-l'œil. Il expérimente toutes sortes de techniques emprunté au monde des illusionnistes. Si les frères Lumière furent déterminants dans l'invention de la machine qui rend possible l'éclosion du cinéma, c'est Méliés qui le premier, fait du cinéma, c'est-à-dire invente et crée autre chose qu'une simple vue d'une entrée en gare ou de personnes en mouvement.

Retour: Nouveauté film. Film horreur. Location film.

clics malins

Copyright (c) 2005-2012 Clicsmalins. Tous droits réservés.    

 

    clicsmalins@wanadoo.fr                                                                                                                          clics malins