CHANT SCOUT

Accueil. Jeux. Concours. Rencontres. Argent. Musique. Films. Bons plans. Cadeaux. Webmaster.
 Humour. Fleurs. Vins. Lingerie. Voyages. Coquine. Bijoux. Maigrir. Partenaires. Plan du site.

Ici: Chant scout.

SonoVente.com                               

Le chant représente l'ensemble de la production de sons musicaux à l'aide de la voix. La personne qui produit le chant est appelée chanteur.

Le chant résulte de l'action du souffle : l'air est expulsé des poumons par l'action du diaphragme, comme pour une expiration normale, et fait vibrer les cordes vocales. Le son ainsi produit est ensuite amplifié par les cavités naturelles (nez, sinus, thorax), et éventuellement articulé par la langue et les lèvres pour former des syllabes.

En fait, le chant fait appel à toutes les ressources du corps humain : le système repiratoire est utilisé, mais aussi quantité de muscles aux fonctions les plus diverses, ceux du ventre, du dos, du cou, du visage. C'est d'ailleurs l'une des activités les plus complètes qui soit car cela exige une conscience du corps sur tous ces plans. On parle souvent d'ailleurs d'un entrainement musical et dans une certaine mesure un entrainement sportif car pour faciliter le travail de tous ces muscles, dont ouvrir la voie à l'air qui sort du corps et permettre aux poumons de se dilater au maximum, il faut surveiller sa posture. "La cage thoracique doit être ouverte, les épaules rejetées en arrière et la colonne vertébrale bien droite." Mais par dessus tout, comme un entrainement sportif, le chant "exige un bon tonus musculaire et nous oblige à améliorer notre hygiène de vie - bien manger, faire de l'exercice, éviter le tabac et les excès d'alcool, etc...- pour faire des progrès et les maintenir."

Mais chanter ce n'est pas seulement se servir de sa voix et de son corps, c'est aussi interpréter, faire partager au public les émotions contenues dans le texte chanté : c'est en cela que, en fonction des genres musicaux sollicités, le chant rejoint fréquemment l'art de la scène.

Le karaoké (カラオケ) est une façon divertissante de chanter en suivant les paroles sur un écran.

Le mot japonais kara (空) veut dire « vide », et oké est le raccourci d'orchestre en anglais ou en français, ce qui peut signifier que le chanteur n'a pas besoin qu'un orchestre soit présent pour chanter.

Les machines à karaoké sont composées d'un mélangeur sonore, d'un ou plusieurs microphones et d'un lecteur de CD+G, VCD, Laserdisc, ou de DVD qui joue la musique et qui synchronise les paroles qui s'affichent à l'écran.

Aux États-Unis

En 1958, Mitch Miller, crooner américain, enregistre des séries d'albums « Sing Along With Mitch », (écrit Sing Along o Sing-A-Long) où il ne chante pas tout seul, mais avec des chœurs de scouts, des membres du Rotary Club, etc. Ils reprennent des grands classiques du folklore et dix-neuf titres seront classés dans l'American Top 40...

Jim Lowe présente une émission intitulée « SING ALONG » sur CBS. Elle sera présentée ensuite par Mitch Miller lui-même, (« Sing along with Mitch »), le public chante en même temps que Mitch, et les paroles s'affichent à l'écran, une balle rebondit sur les paroles quand il faut les chanter, son petit nom anglais est la « bouncing ball ».

Également dans ces années 1960 sortent des séries de disques playbacks appelés « Music Minus One », sur lesquels de nombreuses personnes s'exerceront au chant.

Au Japon

Parallèlement, Tisaga Tagaki, un disquaire japonais, remarque que beaucoup de gens chantent les chansons qui passent sur les juke-box, et il a l'idée d'une machine qui jouerait les morceaux sans la voix des interprètes pour que les gens entendent leur propre voix.

Il fabrique une machine composée d'un magnétophone huit pistes et d'un microphone et dépose la marque « Karaoke » et fonde en 1962 la compagnie Nikkodo Ltd.

Pour ceux qui auraient préféré une plus belle histoire, il y a une légende qui raconte qu'à Kōbe, au Japon, un chanteur accompagné de bandes sons travaillait dans un restaurant. Un jour qu'il était malade, le restaurateur proposa à ses clients de venir chanter à sa place, devant les autres clients. Cela plut beaucoup aux clients et le restaurateur continua à leur proposer de chanter, tandis que le pauvre chanteur malade perdit sa place...

Culturellement, au Japon, on chante dans les fêtes, et ce n'est pas important de chanter juste, les gens rigolent plus si on chante faux !

Le même phénomène existe également en Corée du Sud où il prend le nom de Noraebang.

Karaoké sur ordinateur

Il existe plusieurs logiciels dont le but est de transformer un ordinateur en machine de karaoké.

Certains utilisent le format de fichiers MIDI (fichiers .kar, QuickTime sait les lire depuis la version 3), d'autres synchronisent des fichiers texte avec des fichiers MP3 (le format LRC est le plus populaire).

Sur Internet, des sociétés se sont spécialisées dans la production et la réalisation de karaoké avec des versions instrumentales de chansons au format MP3. Les fichiers servent de base musicale pour les logiciels spécialisés dans ce domaine.

Retour: Chanson paillarde. Musique relaxante. Chant scout.

clics malins

Copyright (c) 2005-2012 Clicsmalins. Tous droits réservés.    

 

    clicsmalins@wanadoo.fr                                                                                                                          clics malins